Coronavirus : les ONGs et philanthropes intensifient leurs efforts pendant la pandémie

En Italie, les associations qui aident les personnes victimes de la guerre, portent secours aux migrant.e.s et assistent d'autres groupes vulnérables, se sont fortement mobilisées pour freiner la propagation du virus et sauver des vies humaines.

"Alba, 29 ans, travaille d'innombrables heures dans le service Covid de l'hôpital public de Can Misses, à Ibiza. Quand il y a des vies en jeu, peut importe que celles-ci se trouvent sur terre ou en mer".

Il s'agit d'une publication de l'ONG espagnole Proactiva Open Arms, connue pour venir en aide et sauver des migrant.e.s en mer Méditerranée. Depuis un certain temps, ils travaillent avec leurs bénévoles pour soutenir les médecins et infirmier.e.s qui font tout ce qui est en leur pouvoir en Espagne pour lutter contre la propagation du coronavirus et sauver les vies des personnes infectées.

Les ONG et les bénévoles intensifient leurs efforts pour vaincre la pandémie

Alba et Proactiva Open Arms ne sont qu'une goutte dans l'océan de solidarité qui a entraîné des milliers de personnes ces dernières semaines. Et les ONG et les philanthropes on largement participé à ces efforts.

En Italie, d'autres associations qui aident les personnes victimes de la guerre, portent secours aux migrant.e.s et assistent d'autres groupes vulnérables, se sont fortement mobilisées, surtout en Lombardie, la région la plus durement touchée par la Codid-19. Parmi ces associations, on compte Emergency, Mediterranea Saving Humans (Mediterranea) et Medici Senza Frontiere (Médecins sans frontières), pour ne citer qu'elles.

Depuis le 9 mars, Medici Senza Frontiere (MSF) a, par exemple, mis à la disposition des hôpitaux de Lodigiano, foyer de l'épidémie en Italie, des médecins et infirmier.e.s. L'ONG Emergency a quant à elle concentré es activités à Bergame, où, aux côtés d'autres ONG, elle travaille dans un hôpital de campagne totalement dédié au traitement des patients testés positifs au coronavirus. Le personnel de cette organisation gère notamment les soins intensifs. Enfin, l'ONG Mediterranea, qui a envoyé 130 médecins et infirmier.e.s, a été particulièrement active dans la province de Brescia.

La CILD compile les activités menées par ses ONG membres dans le cadre de la lutte contre l'épidémie

On compte seulement quelques exemples, à ce jour, d'activités que les ONG mènent dans cette lutte conjointe contre l'épidémie. À la CILD, nous avons compilé et présenté les activités que nos membres ont entreprises sur une page dédiée à la crise du coronavirus.

Ces activités vont du soutien psychologique à la collecte de fonds, en passant par l'achat de matériel/équipement de protection individuel pour les soignant.e.s., sans oublier l'assistance apportée aux migrant.e.s et aux femmes victimes de violences conjugales. Il s'agit d'une initiative qui ressemble à celle promue par Action Aid sur leur site web Covid19Italia Help.

Les initiatives de la part des fondations et autres organisations philanthropiques n'ont pas manqué, même en ce qui concerne les organisations/associations connues davantage pour le soutien et l'assistance qu'elles apportent aux segments les plus marginalisés de la population, comme notamment les migrants, les roms et les personnes détenues.

Italia Non Profit a cartographié certaines de ces donations, dont le total s'élève à 500 millions d'euros. La dernière arrivée de fonds, d'un point de vue chronologique, est celle d'Open Society Foundations, qui souhaitait donnée un million d'euro à la ville de Milan (la première des initiatives que la Fondation a souhaité mettre en place), afin d'aider la municipalité à faire face à l'urgence. Il s'agit bien d'un aide concrète de la part de ceux qui ont toujours défendu les groupes les plus vulnérables, quelque soit la situation.