Technologies et droits

Les Big Brother Awards récompensent les applications gourmandes et le screening des écoles en vue de détecter la radicalisation

Les Big Brother Awards “récompensent” ceux qui portent le plus atteinte à la vie privée en Belgique. Pour cette 5e édition, le jury a envoyé un signal de sensibilisation fort en choisissant le screening des élèves en vue de détecter leur radicalisation.

par David Morelli

Cette année, le prix du jury a souhaité, par le choix de son lauréat, mettre en lumière la tendance croissante, au sein des écoles, effectuer un screening (également en ligne) des élèves pour détecter leur radicalisation. Cette procédure de screening avait été nominée par l'association flamande Kinderrechtencoalitie. “Ce phénomène relève de la surveillance sociale. Nous constatons que les techonologies existantes, qui bénéficient d'un large consensus au sein de la société, sont exploitées de telle sorte qu'elles dépassent totalement la limite de l'acceptable. La fin ne justifie pas les moyens. Il s'agit d'une trahison sévère de la confiance entre l'école et l'élève”, explique le jury. En faisant ce choix, c'est la méthode – problématique – que le jury condamne, sans viser une école en particulier. “C'est un bon exemple de l'excès d'une école dans un climat spécifique. Sans vouloir condamner, nous remettons cette récompense plutôt pour avertir de ce qu'il se passe. Dans le contexte actuel, certains groupes sont visés. Plutôt détecter la radicalisation à titre préventif, il faudrait appliquer utiliser la confiance comme fondement. En créant de la crainte et de la méfiance, les enfants pourraient les considérer comme des valeurs fondamentales.”

Le prix du public a été décerné aux applications gourmandes en données. L'Orde van Vlaamse Balies, qui soutenait également cette nomination, a nominé ces applications à cause de leur récolte massive de données personnelles, de leur politique souvent très vague en matière de vie privée et de l'attitude laxiste du consommateur par rapport à cette récolte de données. “Les applications vous connaissent et savent où vous vous trouvez. La politique en matière de vie privée manque souvent de transparence quant aux raisons et à la manière dont tant de données personnelles sont rassemblées. De plus, les utilisateurs n'en ont pas assez conscience ou ne prennent pas ce problème au sérieux”. En faisant ce choix, le public fait part de son inquiétude quant à la vaste récolte de données personnelles opérées par certaines applications.

Les Big Brother Awards sont organisés par la Liga voor Mensenrechten, en collaboration avec la Kinderrechtencoalitie, l'Orde van Vlaamse Balies, la Vlaamse Vereniging van Journalisten, la Ligue des droits de l'Homme, European Digital Rights, datapanik.org, Mediawijsheid et le Théâtre royal flamand de Bruxelles.