Monitoring - UE

Monitoring de l'UE : pourquoi et comment Liberties veille à ce que l'UE protège nos droits

Nous faisons pression sur l'UE afin qu'elle utilise les pouvoirs qui sont les siens et son influence auprès des gouvernements et entreprises du secteur des technologies pour défendre nos libertés fondamentales. Voici comment nous procédons.

par LibertiesEU

Pourquoi surveillons-nous l'UE

Nous pensons que chacun.e au sein de l'UE devrait pouvoir jouir et exercer les mêmes droits fondamentaux et libertés. L'UE a un grand pouvoir et exerce une influence importante sur nos vies et notre quotidien. Et cela parce que les gouvernements européens préfèrent concevoir et adopter nombre de leurs lois et politiques ensemble à Bruxelles. De nombreuses questions sont donc couvertes par la juridiction européenne. Cela inclut les pouvoirs en vue d'adopter des lois et politiques, de poursuivre des États en justice et de leur retirer des fonds européens. Tous ces pouvoirs peuvent être utilisés d'une manière qui peut être utile ou dangereuse pour nos droits.

Par quels moyens ?

Nous faisons pressions sur l'UE afin qu'elle fasse tout ce qui est en son pouvoir pour protéger nos libertés. Il y a trois façons dont nous influençons la manière dont l'UE utilise ses pouvoirs.

En premier lieu, quand il apparaît que l'UE agit d'une façon qui pourrait menacer nos droits, nous intervenons pour protéger ces derniers. Quand l'UE adopte de nouvelles lois et politiques, il existe souvent un risque que ces dernières portent atteinte à nos droits, d'une façon ou d'une autre. Par exemple, lorsque l'UE préparait sa nouvelle réglementation en matière de protection des droits d'auteur, nous avons mené une campagne afin de nous assurer que ces règles ne soient pas contraire à la liberté d'expression.

Deuxièmement, quand nous observons que certains gouvernements et entreprises nous retirent des droits, nous faisons pression sur l'UE afin qu'elle fasse usage de ses pouvoirs et qu'elle nous protège, en utilisant, entre autre, le droit de l'UE et en poursuivant des États. Nous tentons par exemple de persuader l'UE de mettre en place de nouvelles lois visant à empêcher les dirigeant.e.s politiques corrompus et entreprises douteuses de faire taire les journalistes et activistes.

Enfin, quand il nous semble que l'UE pourrait agir afin d'améliorer la protection de nos droits, nous les poussons à passer à l'action. Par exemple. l'UE a récemment créé un fonds pour soutenir les organisations de défense des droits et de la démocratie, a introduit un rapport annuel en vue de dresser un bilan en matière de respect des droits humains pour les différents gouvernements. Deux idées que nous avions soumises.