Les programmes de surveillance du Royaume-Uni attaqués à la Cour de Strasbourg

Le services de renseignements britanniques sont poursuivis en justice pour avoir intercepté des communications privées, et la première audience s'est déroulée mardi dernier à la Cour européenne des droits de l'homme. Les juges de Strasbourg travaillent sur trois affaires distinctes portées par des ONG, dont une par Liberty, membre du réseau Liberties. Le partage de matériel de surveillance par les services de renseignement britanniques, dont le MI5, est mis en cause dans ces affaires. La Cour se concentrera sur les programmes Prism, Tempora et Upstream, révélés par E. Snowden en 2013.