De petits pays, de grandes violations des droits humains

Les micro-États européens offrent un cadre exceptionnel, du glamour et des boutiques sans taxes... Mais certains figurent aussi parmi les pires violateurs des droits humains, et en particulier des droits des femmes.

Andorre, Liechtenstein, Monaco, Saint Marin sont des destinations touristiques prisées. Mais pour celles et ceux qui vivent dans ces micro-États, le tableau est bien moins glamour. Ces quatre États ne protègent pas les droits des femmes et particulièrement les droits reproductifs, et leurs communautés LGBT sont constamment confrontées à la discrimination.