Technologies et droits

Pays-Bas : les ONG réclament l'introduction dans la Constitution de l'interdiction de la discrimination à l'égard des LGBTI

Des ONG de défense des droits appellent la ministre de l'intérieur des Pays-Bas à exprimer la nécessité d'interdire explicitement la discrimination à l'égard de la communauté LGBTI au sein de la Constitution.

par Nederlands Juristen Comité voor de Mensenrechten

Au nom de six ONG de défense des LGBTI, l'organisation COC a adressé une lettre à Kajsa Ollongren, la ministre de l'intérieur des Pays-Bas, en vue d'obtenir un changement dans la Constitution du pays.

Dans l'accord Arc-en-ciel de la coalition du gouvernement et du groupe COC, les partis politiques ont promis d'interdire explicitement la discrimination à l'égard de la communauté LGBTI au sein de la Constitution du pays.

Enquête sur les "listes de gays" que tenaient les villes du pays

Avec l'interdiction explicite de la discrimination, l'ONG COC veut s'assurer que les avancées juridiques pour les LGBT ne soient pas menacées, au cas où l'acceptation de la communauté serait mise sous pression.

La présidente de COC, Tanja Ineke, a également demandé à la ministre Ollongren de mener des enquêtes approfondies sur la façon dont le gouvernement avait fait subir des discriminations contre les LGBTI dans le passé.

Le gouvernement a récemment annoncé qu'une enquête était en cours, dans l'affaire des "listes de gays" conservées par les municipalités dans les années 1950. Le COC propose d'étendre cette recherche. Par exemple, il est bien connu que la police fichait des personnes homosexuelles qui n'avaient pourtant rien fait de répréhensible.

Les droits dans les îles néerlandaises

En outre, le COC demande à la ministre de promouvoir l'émancipation LGBI dans les îles de Bonaire, Saint Eustache, Saba, Curação, Aruba et Saint Martin, de restreindre la déclaration d'état civil et de promouvoir une interdiction rapide de la discrimination à l'égard des personnes transexuelles et intersexuelles dans la Loi générale sur l'égalité de traitement.

Le COC a adressé sa lettre à la ministre au nom du Réseau néerlandais des personnes transgenres, du Réseau néerlandais des personnes intersexuelles, de Stichting OndersteBoven (visibilité lesbienne), du Réseau national de la bisexualité, et de LCC Plus (le mouvement LGBT chrétien).