Technologies et droits

Pour les députés hollandais, les femmes musulmanes doivent serrer la main à leurs collègues hommes

L'Institut néerlandais des droits de l'homme a estimé que l'Agence centrale pour l'accueil des demandeurs d'asile (COA) n'aurait pas dû rejeté la candidature d'une femme musulmane (à un poste de travail) en raison...

par Nederlands Juristen Comité voor de Mensenrechten
(Image: Tess Dixon)

L'Institut néerlandais des droits de l'homme a estimé que l'Agence centrale pour l'accueil des demandeurs d'asile (COA) n'aurait pas dû rejeté la candidature d'une femme musulmane (à un poste de travail) en raison d'un refus de sa part de serrer la main des hommes. L'Institut considère qu'il s'agit d'une discrimination fondée sur la religion. La majorité des députés néerlandais estiment que ce jugement, qui n'est pas contraignant, ne peut être prise en compte. Pour Malik Azmani, du parti libéral, le "jugement [...] envoie un message négatif aux gens qui arrivent" dans le pays.