Technologies et droits

Pour Frontex, le travail des sauveteurs permet aux passeurs d'augmenter leurs profits

Les groupes criminels de passeurs de Libye réalisent plus de profits car les ONG et autres associations sauvent des gens de la noyade lors de la traversée, conclut l'agence frontalière de l'UE Frontex. Dans un rapport...

par LibertiesEU

Les groupes criminels de passeurs de Libye réalisent plus de profits car les ONG et autres associations sauvent des gens de la noyade lors de la traversée, conclut l'agence frontalière de l'UE Frontex. Dans un rapport de 64 pages, l'agence explique que la présence des opérations de sauvetage et de recherche près des eaux territoriales libyiennes incite encore plus de gens à risquer la traversée périlleuse vers l'Italie. Les opérations de sauvetage "aident les criminels à atteindre leurs objectifs au plus bas bris" et "renforce leur modèle économique en augmentant leurs chances de succès".