Démocratie et justice

Les ONG sont indispensables à la démocratie : explications

Les gouvernements antidémocratiques n'apprécient pas les ONG et pour une bonne raison: celles-ci se chargent de veiller à ce que les autorités agissent dans le plus grand intérêt public. Une mission indispensable à la démocratie.

par Israel Butler
Les gouvernements antidémocratiques n'aiment pas les ONG. Ce sont elles qui aident le grand public à garder un oeil sur la façon dont les représentant.e.s politiques utilisent l'argent public et qui vérifient s'ils ou elles enfreignent les lois. Elles aident le public à s'organiser et représentent l'opinion des citoyens devant nos représentants, à travers des pétitions ou encore des manifestations pacifiques. Parfois, elles entreprennent des actions en justice contre les gouvernements quand ses membres tentent d'ôter nos droits ou de voler nos impôts.

Parce que le rôle des ONG est primordial dans toute démocratie, de nombreux gouvernements à travers le globe ont créé des lois pour les protéger. Les traités signés par tous les gouvernements européens aux Nations Unies et au Conseil de l'Europe donnent à chacun.e le droit de fonder des organisations, le droit de manifestation et la liberté d'expression.

Mais récemment, certains gouvernements de l'UE, tels que la Hongrie, la Pologne et la Croatie, ont commencé d'essayer de forcer des ONG pro-démocratie, de défense des libertés civiles, de lutte contre la corruption et de protection de l'environnement à quitter leur pays. Pour arriver à leur fin, les gouvernements ont recours à trois tactiques différentes. Tout d'abord, ils essaient de détruire leur réputation auprès du public en les accusant d'être anti-patriotique et anti-démocratique. Ensuite, ils le font en retirer des subventions publiques et en rendant l'obtention de donations de l'étranger plus compliquée. Enfin, ils les harcèlent au moyen d'enquêtes fiscales ou criminelles ouvertes à partir d'accusations fabriquées.

Voici donc un explicatif sur le travail des ONG, afin que chacun.e puisse comprendre en quoi les ONG sont essentielles pour la démocratie.

Pourquoi les ONG sont vitales?

Les ONG contribuent au bon fonctionnement de la démocratie. Elles y parviennent en informant les citoyen.ne.s sur la manière dont leur pays est gouverné, en les aidant à communiquer avec leurs représentants/élus, et en veillant à ce que les gouvernements n'abusent pas de leur pouvoir.

Premièrement, les ONG contribuent à informer et éduquer le public sur les actions du gouvernement en expliquant dans quelle mesure ces dernières peut l'affecter. En informant les citoyens sur la façon dont les élus et les entreprises utilisent leurs pouvoirs et leur influence, les ONG les aident à former leur propre opinion et à prendre des décisions à partir de toutes les informations pertinentes disponibles.

Ensuite de cela, les ONG aident le public dans ses relations avec les gouvernements. Il n'est possible pour le public que d'élire ses représentants une fois tous les quelques années. Une fois au pouvoir, les élus prennent des centaines de décisions portant sur les lois, les impôts ou les politiques à mener. Les ONG donnent au peuple les moyens de dire aux élu.e.s ce qu'ils pensent de ces décisions. Bien que chaque individu puisse écrire à ses représentant.e.s, exprimer son point de vue à travers la voix d'une ONG peut s'avérer plus efficace, car celle-ci représente la voix de plusieurs individus et cette dernière est donc mieux entendue.

Les ONG expliquent aux gouvernements les opinions des citoyens qu'elles représentent, comme par exemple les personnes en situation de handicap, les personnes âgées ou encore les personnes qui s'opposent au nucléaire. Les ONG veillent aussi à ce que les gouvernements ne manquent pas à leurs promesses qu'ils ont tenues à travers leurs constitutions ou les traités internationaux, par exemple, en matière d'environnement, de droits du travail ou de liberté d'expression. Quand les ONG travaillent afin de s'assurer que les gouvernements respectent les obligations auxquelles ils sont tenus, elles participent à la protection de la démocratie et à la défense de l'intérêt général. En général, lorsque les gouvernements intègrent des règles dans leur constitution et dans les traités, leur application prend plusieurs années. Ils le font quand ils estiment que ces règles sont d'une grand importance car au service de l'intérêt public.

Enfin, malheureusement, les gouvernements enfreignent bel et bien la loi, et quand cela se produit, les ONG peuvent les poursuivre devant la justice. De cette façon, les ONG s'assurent que les gouvernements n'utilisent pas leurs pouvoirs à mauvais escient, ni ne violent des normes constitutionnelles ou internationales qu'ils sont déjà reconnues démocratiquement.

Qui finance ou subventionne les ONG?

Les NGO obtiennent leurs fonds auprès de plusieurs types d'acteurs: donateurs du grand public, donateurs publics, organisations internationales, mécènes, etc.

Pour la plupart des ONG, il est difficile de survivre avec seulement les donations limitées du grand public. La majorité n'a pas les moyens de se payer de campagnes de levée de fonds en envoyant des démarcheurs dans la rue, en achetant de l'espace publicitaire ou en utilisant des centres d'appel afin de recueillir des donations par téléphone. Les ONG, surtout les petites, souhaitent généralement utiliser tous leurs fonds dont elles disposent pour recruter des experts dans les causes auxquelles elles se dédient.

Souvent, les ONG obtiennent des fonds de la part de leur propre gouvernement. Les gouvernements octroient parfois aux ONG des subventions afin que celles-ci fournissent un type de service, comme par exemple de l'aide juridique auprès de personnes n'ayant pas les moyens de s'offrir les services d'un avocat. Parfois, les gouvernements donnent de l'argent aux ONG afin qu'elles représentent certains groupes, comme les personnes en situation de handicap, car les élus veulent s'assurer que tout le monde ait l'opportunité de faire valoir son point de vue lorsque ceux-ci sont amenés à voter des lois. Octroyer des subventions aux ONG permet au gouvernement de connaître les opinions et l'expertise de groupes particuliers. Cette information est précieuse pour l'élaboration de lois et de politiques efficaces qui ne portent préjudice à aucun groupe de la population. Parfois, les gouvernements donnent de l'argent aux ONG afin qu'elles supervisent leur travail et qu'elles veillent à ce qu'ils tiennent leurs promesses et remplissent leurs obligations.

On pourrait penser que les gouvernements agissent contre leur propre intérêt en finançant des ONG, mais cela n'est pas nécessairement le cas. Les gouvernement sont censé agir dans l'intérêt du pulic et ont toujours la tentation d'abuser de leurs pouvoirs. En soutenant les ONG, ils peuvent contribuer à faire en sorte qu'il y ait toujours quelqu'un pour leur rappeler qu'ils ont des obligations et pour les aider à élaborer les lois et les politiques qui soient utiles pour tous. La démocratie c'est le règne du peuple, pas simplement le règne de la majorité ou du groupe le plus représenté du parlement. Cela signifie que, même si les gouvernement devraient s'évertuer à tenir leurs promesses électorales, ils doivent aussi prendre en compte les intérêts du public dans son ensemble, y compris ceux de l'opposition.

Les subventions publiques peuvent devenir un problème si les élus ont un contrôle direct et peuvent décider seuls quelles ONG devraient recevoir des fonds. C'est pourquoi il est important que les subventions publiques soient octroyées par des organes indépendants qui fondent leurs décisions sur des critères impartiaux. Malheureusement, dans certains pays, les élus ont pris le contrôle direct et décident eux-mêmes à qui devraient revenir les subventions. Ce sont des pratiques dangereuses car les ONG peuvent avoir l'impression qu'elles ne peuvent plus parler honnêtement et critiquer le gouvernement quand cela s''impose.

Il n'est donc pas rare, comme c'est le cas dans certains pays en UE, que les ONG reçoivent de l'argent de la part de gouvernements ou acteurs étrangers. Par exemple, la Norvège, l'Islande et le Lichtenstein ont aidé les anciens pays communistes à promouvoir la démocratie, l'égalité, les libertés civiles et à lutter contre la corruption pendant de nombreuses années. Tous les pays membres de l'UE financent des ONG à l'extérieur de l'Union qui font un travail similaire. De même, des entrepreneurs, célébrités et chef d'entreprise ont décidé d'utiliser un peu de leur argent afin d'aider les ONG à travailler pour la défense de nombreuses causes, telles que la santé publique, la protection de l'environnement et les droits de l'homme. Parmi eux, citons Bill Gates, les marques Bosch, Ford, Leonardo DiCaprio ou encore le géant du web Google.

Qui les ONG représentent-elles?

Certaines ONG représentent des groupes particuliers. Par exemple, dans la plupart des pays, il existe des ONG qui défendent les droits des enfants, des parents, des femmes et des personnes âgées. Certaines ONG défendent des causes d'intérêt public dans lesquelles les gouvernements ont décidé de s'investir. Ces intérêts publics sont souvent protégés par les traités internationaux et les constitutions nationales. Par exemple, la Convention européenne des droits de l'homme énumère des droits fondamentaux, comme le droit de vote ou la liberté d'expression et l'ensemble des gouvernements européens ont fait la promesse (juridiquement contraignante) de protéger de tels droits. De même, les ONG travaillant à la protection de l'environnement ou qui essaient de lutter contre la corruption veillent seulement à ce que les gouvernements utilisent leurs pouvoirs pour le bien de l'ensemble de la société. De cette façon, les ONG représentent l'ensemble des citoyen.ne.s en faisant en sorte que les gouvernements ne dépassent pas le cadre de leurs pouvoirs convenus démocratiquement.


Participez à notre campagne et soutenez les ONG indépendantes en Hongrie!