Technologies et droits

Le smart bracelet "espion" des entreprises hollandaises n'est pas autorisé

Les employeurs ne sont pas autorisés à traiter des données relatives à la santé des employés, au moyen du smart bracelet, qui permet d'enregistrer les mouvements et les habitudes de sommeil. Deux entreprises se sont...

par Nederlands Juristen Comité voor de Mensenrechten

Les employeurs ne sont pas autorisés à traiter des données relatives à la santé des employés, au moyen du smart bracelet, qui permet d'enregistrer les mouvements et les habitudes de sommeil. Deux entreprises se sont faites rappelées à l'ordre par l'Autorité néerlandaise de protection des données (DPA) pour cette pratique. Les bracelets permettaient à l'un des employeurs de connaître les habitudes de sommeil de ses salariés.
S'il est possible d'en offrir à ses employés, traiter les données et définir les conditions d'utilisation des bracelets est illégal.