Technologies et droits

Le chef de la Garde civile espagnole à Melilla risque des poursuites

Le juge qui a ouvert l'enquête sur la brutalité policière de la clôture frontalière de Melilla a décidé de poursuivre le commandant en chef de la Garde civile à Melilla pour le crime d'abus de confiance. Le commandant...

par Rights International Spain
Spanish civil guard officer returning a migrant with a fire extinguisher (agencia EFE)

Le juge qui a ouvert l'enquête sur la brutalité policière de la clôture frontalière de Melilla a décidé de poursuivre le commandant en chef de la Garde civile à Melilla pour le crime d'abus de confiance. Le commandant a ordonné aux officiers de renvoyer les migrants dès qu'ils entrent en Espagne par la frontière de Melilla, c-à-d, sans respecter la procédure légale sur les étrangers. Selon le juge, une telle ordonnance est illégale et peut constituer un crime. Le juge précise également que, contrairement à la version du gouvernement, la clôture de Melilla fait parti du territoire espagnol.