Technologies et droits

L'UE menace d'infliger des amendes aux pays qui refusent la répartition des demandeurs d'asile

La Commission européenne prévoit d'infliger des amendes aux pays qui refusent d'accepter des réfugiés conformément aux lois européenne révisées sur l'asile, proposées le 4 mai. Le plan d'action proposé maintient la...

par LibertiesEU
(Image: European Parliament - Flickr/CC content)

La Commission européenne prévoit d'infliger des amendes aux pays qui refusent d'accepter des réfugiés conformément aux lois européenne révisées sur l'asile, proposées le 4 mai. Le plan d'action proposé maintient la ligne directrice du système actuel, qui prévoit que le pays où les migrants entrent en premier doit prendre en charge les demandes d'asile. Mais ce nouveau plan propose que les réfugiés qui arrivent dans un pays dont les frontières extérieures de l'UE sont submergées, soient répartis sur tout le continent. Le montant de l'amende s'élèverait à 250 000 € par migrant en cas de refus.