Formation et accompagnement

Nouveau guide de communication pour les activistes qui font face aux campagnes de diffamation

Le saviez-vous ? C’est la journée internationale des droits de l’Homme aujourd’hui. À cette occasion, nous publions un nouveau guide sur les techniques à disposition des activistes pour contrer les campagnes de diffamation et s’assurer que les organisatio

par Israel Butler

Pourquoi publions-nous ce guide ?

Les organisations de la société civile (OSC) garantissent le bon fonctionnement de la démocratie pour tou.te.s. Elles nous permettent de communiquer auprès de nos représentants et élus pendant leur mandat. Elles nous tiennent informés sur les façons dont les hommes et femmes politique utilisent leurs pouvoirs et les ressources mises à leur disposition. Elles s’assurent que nos gouvernements ne dépassent pas les limites établies par nos droits et libertés. Plus un gouvernement rend des comptes, plus nous sommes impliqués dans le gouvernement et ses politiques. Nos dirigeants sont alors davantage susceptibles de faire ce qui est dans notre meilleur intérêt.

Les OCS sont devenues une cible pour les partis politiques et les gouvernements aux politiques autoritaires. Ces derniers attaquent les causes progressistes telles que les droits humains, la justice sociale, la protection de l’environnement et l’égalité, et les institutions qui les protègent et les promeuvent, dont les OSC. L’une des raisons pour lesquelles les régimes aux tendances autoritaires parviennent à mettre en place leur agenda politique est qu’ils sont adeptes de méthodes de communication qui permettent de mobiliser leurs partisans tout en persuadant d’autres parties de la population à adhérer à leur cause. Malheureusement, les OSC qui promeuvent les causes progressistes ont du mal à développer des messages qui mobilise leur base de soutiens et persuadent des personnes extérieures à cette base. Si les OSC veulent à la fois préserver et étendre leur rôle essentiel dans la protection de la démocratie, elles doivent obtenir un soutien plus solide auprès du public.

À qui est destiné ce guide ?

Les campagnes de diffamation constituent un outil visant à détruire la confiance dans les OSC et à les intimider. Les gouvernements aux tendances autoritaires et leurs alliés y ont souvent recours pour obtenir un soutien (ou affaiblir toute résistance) en vue d’adopter des mesures visant à inhiber le travail des OSC. Ce guide est un outil destiné aux activistes qui souhaitent contrer les campagnes de diffamation qui visent des OSC qui défendent des causes progressistes. Les recommandations et conclusions seront aussi utiles à celles et ceux qui font de la recherche, aux institutions de défense des droits et aux organisations internationales qui promeuvent et défendent des causes progressistes, comme les droits humains, et qui veulent mobiliser le public.

Que contient ce guide ?

Ce guide inclut :

  • Des échantillons de discours, formules et messages que les activistes peuvent adapter et utiliser dans leurs campagnes pour obtenir un soutien pour leur cause et pour le rôle qu’elles jouent dans a défense de la démocratie pour tout.e.s.
  • Des exemples d’arguments contre-productifs et d’habitudes dont les activistes devraient se séparer quand ils sont visés par des campagnes de diffamation
  • Un résumé de recherches menées sur les attitudes du public envers les OSC et sur les facteurs qui affectent la confiance envers ces dernières (dont une étude détaillée dans les annexes pour celles et ceux qui veulent aller plus loin.

Voici quelques conseil prodigués dans ce guide

  • Vos valeurs doivent être au centre de vos message, car c’est cela qui permet de développer une confiance dans les OSC. Celles et ceux qui font confiance aux OSC sont davantage susceptibles de les soutenir de plusieurs façons : en répondant à leurs appels, en donnant et en agissant pour les défendre. Laissez savoir clairement à votre audience que les valeurs que vous promouvez ont des effets concrets sur des questions importantes à leurs yeux. Par exemple, « la plupart d’entre nous veut des représentants à l’écoute de nos préoccupations afin qu’ils puissent gouverner pour chacun de nous. Nous permettons à celles et ceux qui le veulent de se réunir et de faire savoir à nos dirigeants ce que nous jugeons important ».
  • Pour contrer les campagnes de diffamation et apporter une réponse, assurez-vous de faire savoir à votre audience que vous faites l’objet d’une attaque, mais ne répétez pas les mensonges proférés dans cette campagne. « Les services publics se dégradent car nos représentants politiques détournent les ressources au lieu de financer ce dont nous avons besoin. Pour les détourner l’attention des citoyens des échecs de leurs politiques, ils désignent comme responsables des groupes de gens comme les immigrés ou les activistes, ou des organisations comme la nôtre qui aident les gens qui migrent à construire une nouvelle vie ».
  • Même quand vous êtes attaqués et accusés d’être corrompus ou d’avoir une mauvaise gestion, mettez vos valeurs au centre de vos messages. Si vous montrez dans vos messages à quel point la transparence et la reddition de comptes sont importants à vos yeux, le public doutera des arguments avancés par ceux qui vous attaquent.
  • Si vous travaillez avec des personnes issues de groupes marginalisés avec lesquels votre audience a du mal à s’identifier, utilisez l’une des techniques suggérées dans le guide pour encourager l’empathie, et par exemple faites références à des situations qui leur parlent. Par exemple « quand nous pensons aux femmes dans nos vies qui sont en couple, nous espérons qu’elles sont avec ces partenaires qui les aiment et les respectent. Mais certains de nous peuvent connaître une crise au niveau de leur mariage, et la femme et ses enfants peuvent se retrouver en danger. Nous devons les aider et compatir, et assurer leur sécurité. Il se peut qu’un jour votre soeur, petite-fille ou amie ait besoin de ce soutien ».

Si vous voulez participez à un workshop ou recevoir de l’aide concernant vos méthodes de communication, contactez-nous à : i.butler@liberties.eu

Téléchargez le guide ici.