Sur ordre judiciaire, le gouvernement de Hongrie présente ses excuses à une ONG des droits humains

En Hongrie, le parti au pouvoir Fidesz a finalement pris ses responsabilités suite à ses déclarations honteuses à l'égard du Comité d'Helsinki de Hongrie, une grande ONG des droits humains du pays, selon lesquelles le groupe était "une fausse ONG" suivant les "ordres politiques de capitaux financiers spéculatifs internationaux". L'ONG a porté plainte contre le gouvernement suite à ces propos, et deux tribunaux ont estimé que ce dernier devait payer des dommages et présenter des excuses. Les indemnités ont été versées, mais le gouvernement avait refusé de s'excuser. C'est désormais chose faite.