La présidence du Danemark au Conseil de l'Europe ou la peur de la "boîte de Pandore"

À partir d'aujourd'hui (15 novembre 2017), le Royaume du Danemark aura la présidence du Comité des ministres du Conseil de l'Europe, et ce pendant six mois. L'une de ses principales priorités consiste en une interprétation dynamique de la Convention européenne. Certains craignent que cela n'ouvre un "boîte de Pandore" pour les États membres qui voudraient exercer leur souveraineté nationale sans la supervision de la Cour européenne des droits de l'homme. En outre, la présidence du Danemark est susceptible de restreindre les droits des migrants au sein du Conseil de l'Europe.