L'égalité des sexes reconnue comme un droit humain par les pays du G7: les USA ne s'y opposent plus

Les dirigeants des pays du G7 ont décidé de reconnaître l'égalité des sexes en tant que droit de l'homme après que les États-Unis ont cessé de s'y opposer. L'introduction d'une référence aux "droits de l'homme" dans la déclaration signée par les membres du G7, marque un important changement de cap de la part de l'administration Trump qui s'était opposé à toute formulation qui engagerait les pays à promouvoir la reconnaissance de l'égalité entre hommes et femmes en tant que droit de l'homme. Ce changement est vu comme une grand victoire diplomatique pour le premier ministre canadien.