En Pologne, la détention provisoire peut durer au moins huit ans

La Cour européenne des droits de l'homme a remarqué à plusieurs reprises que l'usage de la détention provisoire est un problème structurel en Pologne. Toutefois, rien n'indique que cette mauvais pratique sera bientôt éradiquée. La Fondation d'Helsinki des droits de l'homme est récemment intervenue dans une affaire dont la détention provisoire aura été prolongée 29 fois: au final, ce dernier aura connu huit ans de détention sans que soit un verdict final. Aucun tribunal n'avait indiqué que l'homme avait interféré avec les procédures pour justifier cette détention provisoire.