CtEDH: les pratiques de détention des demandeurs d'asile en Hongrie sont illégales

Le traitement réservé par la Hongrie aux demandeurs d'asile dans les zones de transit n'est pas conforme à la Convention européenne des droits de l'homme, a estimé la Cour européenne des droits de l'homme. Le verdict indique que la détention de deux demandeurs d'asile dans la zone frontalière hongroise était illégale en vertu de la CEDH, et que leur expulsion vers la Serbie les exposait à des conditions d'accueil dégradantes et un traitement inhumain en Grèce. La détention de 23 jours des requérants les a effectivement privé de leur liberté. Les deux hommes recevront 10000€ d'indemnités.