Au lendemain du décret anti-musulmans, les Pays-Bas suspendent les négociations sur le contrôle frontalier avec les USA

Le gouvernement néerlandais a suspendu les négociations avec les États-Unis sur les contrôles douaniers et frontaliers préalables au départs à l'aéroport de Schiphol. Le projet ferait gagner du temps aux passagers car le contrôle douanier s'effectuerait aux Pays-Bas. Après la signature d'un décret interdisant l'entrée des réfugiés et citoyens de sept pays majoritairement musulmans, le leader de GroenLinks (les verts) Jesse Klaver a appelé à mettre un terme aux négociations. Le ministre des Affaires Étrangères a déclaré que "compte tenu de la situation, il est évident de les suspendre".