L'Italie abolie le crime de l'immigration illégale

Le mercredi 2 avril, la chambre des députés a aboli le crime d'immigration illégale introduit par le gouvernement Berlusconi en 2009. Bien qu'il ne fût pas passible d'emprisonnement mais uniquement d'une amende, il entrainait des accusations de complicité et avait des conséquences pour l'accès au regroupement familial et sur les demandes de citoyenneté. La décision non seulement réduit la pression sur les tribunaux mais permet, également, à l'Italie d’avoir une approche plus humanitaire sur la question des migrants.