Une Maison pour les droits humains : le crowdfunding est lancé !

La Ligue des droits humains et la Liga voor mensenrechten viennent de lancer une campagne de crowdfunding afin de financer leur projet de création d'une Maison des droits humains à Bruxelles.

En période de crise sanitaire ou sécuritaire, il est d’autant plus important de continuer à préserver nos droits fondamentaux. La Ligue des droits humains et la Liga voor mensenrechten créent à Bruxelles la Maison des droits humains, un lieu de référence dédié à la promotion des droits et libertés. Pour les soutenir dans l’achat de cette maison, un crowdfunding vient d’être lancé.

Depuis plus de cent ans, la Ligue des droits humains et la Liga voor mensenrechten poursuivent un même objectif : défendre les droits humains de toutes et tous en Belgique. Elles n’envisagent pas les droits humains comme une fin en soi mais comme un moyen de transformer les pratiques sociales pour plus de justice, de liberté, d’égalité et de solidarité. Ce travail n’est possible qu’à condition de maintenir ce qui fait leur force : la rigueur de leurs analyses, leur crédibilité et leur stricte indépendance de tout parti ou mouvement politique.

Cette période de crise sanitaire a rappelé à quel point ce combat est nécessaire. Le traçage des citoyen·ne·s, les violences policières, l’accès aux soins de santé, l’analyse des pouvoirs spéciaux, la protection des personnes migrantes et en situation précaire, la défense du secteur culturel sont autant de sujets sur lesquels la Ligue et la Liga travaillent quotidiennement. “Plus que jamais, les droits fondamentaux doivent servir de boussole pour les choix que nous devrons poser pendant et après cette crise sanitaire” souligne Olivia Venet, présidente de la Ligue.

Posons les bases

En janvier 2020, les deux associations ont décidé d’acheter ensemble un bâtiment à Bruxelles pour y créer la Maison des droits humains. Situé à Molenbeek, cet espace de 550m² est appelé à devenir un lieu de référence dédié à la promotion des droits fondamentaux. Un lieu qui permettra à la Ligue et la Liga de se renforcer mutuellement et de garantir leur indépendance. Un lieu où se croiseront une centaine de défenseur·se·s des droits humains, salarié·e·s et bénévoles, et où des rencontres et des formations pour le grand public pourront être organisées.

Cette union des deux ligues sous un même toit est historique. Elle symbolise la lutte contre le repli identitaire et illustre une réelle volonté de se rassembler pour travailler ensemble dans la même direction. “La Ligue et la Liga prennent les choses en main et se rassemblent pour créer à Bruxelles une Maison des droits humains. Parce que les droits sont universels et transcendent les frontières. Ce projet est un rêve qui devient réalité et nous avons besoin du soutien de toutes et tous pour y parvenir” explique Kati Verstrepen, présidente de la Liga.

Le meilleur moyen de soutenir ce projet : créer une page de collecte

Le coût total de la Maison (achat, frais et travaux d’aménagement) est de 1.150.000 €. Grâce aux fonds propres des deux associations et à un crédit bancaire, la somme de 750.000 € a été réunie. 400.000 € doivent donc encore être trouvés pour boucler le budget. La somme doit être rassemblée avant la signature de l’acte, le 30 septembre.

Pour réunir ce montant, une campagne de crowdfunding est lancée aujourd’hui. Plusieurs personnalité la soutiennent, dont Françoise Tulkens, ancienne vice-présidente de la Cour européenne des droits de l’homme et Alexis Deswaef, vice-président de la Fédération internationale pour les droits humains. “Nous devons donner une maison aux droits humains pour les faire habiter et assurer la force de leur présence au monde” affirme Françoise Tulkens. Thomas Gunzig a également créé sa page de collecte dans laquelle il explique son engagement : “Nos droits et nos libertés sont fondamentaux. La Ligue les protège. Soutenons-la.” Chacun·e peut contribuer au projet en faisant de même et en mobilisant son réseau. Toutes les informations se trouvent sur le site dédié au crowdfunding.“La Maison des droits humains est une occasion unique de nous soutenir, de construire ensemble un avenir plus juste, plus démocratique et plus solidaire” conclut Olivia Venet.