​La discrimination par la police Madrid confirmée par un rapport

Le collectif Brigade du quartier d’observation des droits de l’homme, constitués par les militants qui surveillent les activités de la police à Madrid, a publié un rapport montrant que le profilage ethnique par la police continue.

La Brigade du quartier d’observation des droits de l’homme (Brigadas Vecinales de Observatión de Derechos Humanos), une organisation citoyenne basée à Madrid qui surveille les activités de la police, a récemment présenté son troisième rapport pour la période 2012-2014.

Pendant cette période, les observateurs ont pu confirmer et documenter le profilage ethnique, démontrer que les mesures ostensiblement prises par le gouvernement pour éradiquer cette activité discriminatoire, illégale et arbitraire sont lettre morte.

Il convient de noter que le rapport attire l'attention sur un autre élément très troublant: le harcèlement, par des représailles telles que des amendes et des accusations criminelles des militants participant à ce collectif par les autorités espagnoles.

En plus de violer les libertés d'expression et de réunion des militants, les autorités bloquent ainsi un processus d'observation, dont le seul objectif est de garantir que les agents de police ne sont pas discriminatoires et respectent la loi dans toutes leurs activités.