Lettre ouverte : le respect de la vie privée ne peut en aucun cas être un luxe réservé aux plus riches

Le 8 janvier, 50 organisations du monde entier, dont Liberties, ont demandé à Google de cesser de certifier les producteurs et distributeurs de portables android qui exploitent les individus, avec des applications qui ne peuvent être désinstallées.

À Liberties, nous croyons fermement que nous avons tou.te.s le droit au respect de notre vie privée, et que ce droit n'est pas réservé à celles et ceux qui ont assez d'argent pour se payer un Iphone, par exemple, mieux protégé contre les intrusions qu'un smartphone bon marché. Les individus devraient être en mesure de désinstaller des applications pré-installées sur le téléphone, qui continuent de fonctionner même lorsqu'elles ne sont pas utilisées. Google ne devrait donc pas certifier les producteurs et fournisseurs qui proposent de tels produits, pour des raisons de protection de la vie privée.

Si cette thématique vous intéresse et que vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire la lettre ouverte ICI. Si vous souhaitez participer à la campagne et ajouter votre signature, cliquez ICI.

À ce propos, avez-vous déjà rejoint la campagne de Liberties pour demander à Google et l'IAB Europe de respecter la loi et protéger votre vie privée en ligne ? Vous pouvez le faire ICI !