Les ONGs luttent pour la sauvegarde du modèle de soutien au développement de la société civile

Plus de 400 ONGs appellent le gouvernement croate à respecter le modèle déjà établi de soutien au développement de la société civile, des institutions et procédures démocratiques.

Suite à la décision du gouvernement croate de redistribuer les revenus 2016 des jeux de la loterie nationale, les ONGs demandent instamment au gouvernement de prendre en considération les faits suivants :

Le modèle institutionnel de développement de la société civile établi et le système de financement des organisations de la société civile en Croatie est un bon exemple et représente un modèle de référence dans la construction transparente et de qualité d'un tel système de soutien au développement.

Cela est reconnu dans les pays voisins et plus largement dans les pays de la zone méditérranéenne. De nombreuses délégations de pays étrangers ont appris à partir de nos pratiques et de nos réalisations et ont utilisé notre modèle pour la construction et la revalorisation du soutien au développement de la société civile dans leurs pays.

435 appels à la sauvegarde du modèle croate

Le Bureau pour les ONGs du gouvernement croate, la Fondation nationale pour le développement de la société civile, et le Conseil pour le développement de la société civile ont en cela joué un rôle important. Ils sont également à la base de notre réputation et de notre crédibilité sur la scène internationale en matière réalisations démocratiques du développement de la société civile.

Au cours des dix dernières années, la Croatie a travaillé sans relâche à l'amélioration de la transparence sur la manière dont sont attribuées les subventions publiques à ces organisations, en appliquant le modèle de coopération entre les décideurs et les organisations de la société civile.

La modification de la distribution des fonds de la loterie nationale, qui a été adoptée sans réelle évaluation de son impact sur chaque secteur de la société, ne contribuera pas sur le long terme à la qualité du travail des associations, et n'améliorera pas non plus le statut des citoyens les plus vulnérables de la société, qui dépendent souvent des services proposés par les associations.

Plus de 435 représentants de différentes ONGs ont présenté individuellement leur appel auprès du gouvernement et demandent la sauvegarde du modèle croate de soutien à la société civile.

Une menace à la survie des organisations

Les organisations de la société civile qui oeuvrent pour la démocratisation et le développement de la société civile sont précisément celles qui ont conduit de nombreuses procédures de solutions sociales innovantes, et très souvent ce sont celles qui apporter un soutien aux organisations travaillant dans de nombreux secteurs de la société (éducation, conseil, assistance dans le projet de préparation et de mise en place de financements nationaux ou européens).

La réduction des financements menace gravement non seulement le réseau de soutien mais aussi de nombreuses organisations qui offrent des services sociaux directs aux groupes les plus vulnérables de la société.

En ces temps de chômage élevé, n'oublions pas que les organisations emploient un nombre significatif d'individus, dont ceux qui sont défavorisés du fait qu'ils sont difficilement employables. Comme les ONGs l'ont signalé dans leur déclaration, les associations possèdent les connaissances et les compétences dans la préparation des propositions de projets et absorbent totalement les fonds européens prévus pour leurs projets. Elles participent également à des projets de partenariat avec les autorités locales et d'autres institutions publiques.