République tchèque prépare un fonds pour indemniser les victimes des réactions aux vaccins

La République tchèque prépare un fonds spécial pour indemniser les personnes qui ont eu des réactions sévères suite à une vaccination.

Personnes ayant des réactions graves après la vaccination pourront désormais être indemnisées par l'état tchèque qui prépare un fonds spécial à cet effet. Le pays réagit ainsi aux nombreuses plaintes de la société civile, y compris la Ligue des droits de l'homme, sur le programme de vaccination obligatoire des enfants dans l'état tchèque.

"La République tchèque actuellement prépare un fonds d'indemnisation, de compensation dans les cas une réaction indésirable grave survienne après la vaccination», explique Roman Chlíbek, secrétaire scientifique de la Société tchèque d'immunisation. "Bien qu'elles soient rares, les réactions peuvent se produire et ne peuvent pas être exclues à l'avance. La création de ce fonds dans notre pays est une autre forme de développement national."

A cause des risques sanitaires certains parents refusent les vaccinations obligatoires pour leurs enfants. Récemment, les parents qui ont refusé le vaccin hexa obligatoire pour leur enfant, ont été condamnés à payer une amende de 6.000 couronnes suite à quoi ils ont déposé une plainte auprès de la Cour constitutionnelle. La Cour a confirmé que c'est un devoir parental d'avoir des enfants vaccinés, une décision qui a ensuite été utilisé pour émettre des verdicts similaires dans d'autres juridictions. Selon cette jurisprudence, les parents ne sont pas autorisés à boycotter la vaccination de leurs enfants en raison de risques éventuels pour la santé.