Une Flash Mob contre les expulsions forcées de Roms

En Italie, un nouveau projet vise à faire prendre conscience aux enfants roms de leur niveau de vie et à les informer sur leurs droits.
Le projet, baptisé Amarò Foro ("notre maison" en rom), a été lancé par l'organisation Associazione 21 luglio en janvier 2015.

Cette initiative vise les enfants et adolescents d'origine rom, vivant dans des centres d'hébergement dans les banlieues de Rome. Le projet se base sur des activités artistiques et musicales et est principalement axé sur une action de sensibilisation, dont le but est de faire prendre conscience aux enfants de leur niveau de vie et de les informer sur les droits civils de la communauté rom.

Les expulsions forcées mises en scène

Les enfants participants au projet Amarò Foro se consacrent à la préparation de leurs représentations, organisées par l'organisation Asssociazione 21 Luglio. L'un de évènements consistait en une "Flash Mob" (ou mobilisation éclaire littéralement) sur la place du Panthéon, à Rome. Un petit spectacle s'est également tenu au théâtre de Vascello, mettant en scène l'histoire des familles de Roms Salento.

Ces deux évènements font référence aux conditions de vie présentes dans certaines installations formelles ou informelles, et aux expulsions forcées.

Comment les enfants comprennent-ils la situation ?

Au delà du divertissement, le projet consacre un temps déterminé au débat collectif sur la question des expulsions, au cours duquel les enfants ont leur propre mot à dire et peuvent partager leurs émotions et expériences.

La plupart des enfants sont conscients des expulsions forcées. Ils en connaissent les circonstances et conséquences, et quelques-uns d'entre eux en ont déjà vécues.

Ces discussion contribuent à sensibiliser les enfants sur des situations qui les concernent et les amène à développer des connaissances adéquates sur leurs droits et leurs perspectives.

Les répercussion des expulsions pour les enfants

Les expulsions forcées de familles roms et d'individus en général constituent une violation manifeste des droits de l'homme. Bien qu'elles soient grandement discriminatoires et portent atteint au droit national et international, elles sont couramment conduites en Italie.

Les expulsions ont généralement un grand impact sur les droits des individus, surtout sur ceux des femmes et des enfants. Un logement approprié ainsi qu'un environnement sain sont nécessaires afin de permettre le développement physique et mental des enfants.

Les enfants qui se retrouvent à la rue sont marginalisés et exclus socialement et leurs droits sont régulièrement ignorés et non reconnus par la société en général. Ils demeurent vulnérables, incapables d'échapper à ce mode de vie, et abandonnent très rapidement l'école.

Le projet Amarò Foro a pour objectif de renforcer l'identité et la compréhension des enfants à travers l'art et la musique, leur permettant de "digérer" l'impact des expulsions.