Main dans la main, les hommes néerlandais dénoncent l'homophie

Au lendemain d'une agression haineuse ayant visé un couple de même sexe la semaine dernière dans la ville de Arnhem, aux Pays-Bas, des hommes politiques ont décidé de manifester contre l'homophobie à leur manière: en se tenant la main en public.
Alexander Pechtold, président du partit libéral-démocrate D66, et Wouter Koolmees, membre du même parti, ont été les deux premiers à avoir dénoncé l'agression homophobe de cette manière, marchant main dans la main à leur arrivée à une réunion gouvernementale se tenant à la Haye, manifestant ainsi leur solidarité envers les victimes.

Dimanche matin, c'est main dans la main que Jasper Vernes-Sewratan et Ronnie Sewratan-Verne marchaient, au moment où un groupe de jeunes les a pris à partie et agressés. Après le mouvement lancé par les hommes politiques, consistant à se tenir la main pour dénoncer l'homophobie, de nombreux hommes à travers le pays publient des photos sur les réseaux sociaux avec le hashtag #handinhand et #allemannenhandinhand.

La manifestation de solidarité s'est propagée dans toute l'Europe, des figures publiques d'Autriche, du Danemark et d'autres pays s'étant ralliés à cette cause.

Cet élan de solidarité a même trouvé écho aux États-Unis, où des membres de la Mission permanente du Royaume-Uni et des Pays-Bas se sont eux aussi donné la main pour afficher leur soutien.

Dans les rues de New York, des membres de la Mission permanent du Royaume-Uni et des Pays-Bas aux USA marchent main dans la main pour manifester leur solidarité