Protéger la vie privée en ligne : pourquoi chaque voix compte.

Le secteur de la publicité en ligne porte atteinte à la vie privée des utilisateur.trice.s Liberties a lancé une lettre de pétition adressée à Google et IAB Europe, leur demandant de revoir leur système et pratiques. On vous explique tout.

Quand notre vie privée est offerte sur un plateau à des inconnus

Quand nous allons sur internet, nous voyons en principe différents types de publicités. Ces pubs sont parfois conçues sur mesure et s'adaptent à des intérêts personnels et spécifiques. Mais comment les annonceurs savent à l'avance le type de produits ou services ce que nous recherchons (de la machine à café au traitement médical) ?

Réponse : À travers les cookies. C'est à travers ces derniers que les entreprises collectent des données sur nos comportements en ligne. En obtenant suffisamment de données, ils sont en mesure de déduire de nombreux détails très personnels nous concernant. Nos passions et hobbies. Nos problèmes de santé. Nos préférences sexuelles, préférences politiques, et bien plus encore.

Afin de trouver l'annonceur qui payer le mieux, des profils d'utilisateurs sont partagés à des milliers d'entreprises. En se basant sur ces profils, les entreprises rangent les gens dans des catégories et déterminent en l'espace de quelques millisecondes si ces derniers sont de potentiels clients. Si de "bons candidats" sont détectés, alors les entreprises émettent une offre pour acquérir le droit de leur montrer publicité (de les cibler donc avec un pub susceptible de susciter leur intérêt). Comme pour les enchères, l'entreprise qui fait la meilleure offre remporte la mise et peut cibler avec ses publicités un groupe spécifique de personnes. Ce système de publicité en ligne est plus connu sous le nom de Real-Time Biding (offres en temps réel), ou RTB.

Le vrai problème derrière le RTB

Parfois, les publicités sont appropriées, et parfois non. Mais ce n'est pas la question (même si cela rend les achats plus simples pendant les fêtes parfois...). Le problème, c'est que les entreprises du secteur de la publicité en ligne ont accès aux données personnelles, et sans consentement. Le problème, c'est que les utilisateur.trice.s n'ont aucun contrôle sur leurs données et leur devenir sur le net.

Les entreprises qui reçoivent les données ne font pas que les collecter et les extraire, elles en font également une utilisation abusive et illégale. Vous rappelez-vous du scandale autour de the Cambridge Analytica (si vous souhaitez vous rafraîchir la mémoire, nous vous recommandons le film The Great Hack). Quelque chose de similaire pourrait bien se produire, et ce à tout moment, à cause des fort possibles fuites de données dans le cadre du système RTB.

Vos données, c'est VOS affaires. Et vous pouvez les protéger.

À Liberties, nous savons que le fonctionnent du système Real-Time Bidding repose sur une violation du droit de l'UE en matière de protection des données, le General Data Protection Regulation (GDPR). Aussi avons-nous décidé de demander à Google and IAB Europe l'association au niveau européen dont la mission est de représenter les acteurs de la publicité digitale auprès de son écosystème), de cesser de porter atteinte à notre vie privée. Vous pouvez à votre tour leur demander de respecter vos données personnelles. Vos données, c'est VOS affaires. Ça ne regarde que vous.

Liberties a lancé une lettre de pétition (lien) afin de demander de changer les normes du secteur de la publicité comportementale. Dans cette pétition, Liberties, aux côtés des défenseurs de la vie privée signataires, demandons à ceux qui établissent les normes de la publicité en ligne de respecter la vie privées des utilisateur.trice.s et de développer une solution conforme à la protection des données personnelles pour la publicité en ligne.

Google and IAB Europe doivent modifier leurs normes, limiter l'utilisation des données personnelles, et s'assurer que ces dernières ne fuitent pas ni se retrouvent dans les mains de potentiels malfaiteurs.

Chaque voix compte. Signez la pétition et demandez le respect de votre vie privée

Cette pétition ne constitue pas la première initiative prise contre le système RTB. En juin 2019, Liberties et ses partenaires ont déposé une série de plaintes auprès de 13 autorités de protection des données personnelles dans neuf pays (dont la CNIL en France), demandant à ces organismes d'ouvrir des enquêtes sur le secteur de la publicité comportementale. Des procédures sont en cours dans 16 pays membres de l'UE : la Belgique, la Bulgarie, la République tchèque, l'Estonie, la France, l'Allemagne, la Hongrie, l'Irlande, l'Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la Slovénie, l'Espagne et le Royaume-Uni. La plupart d'entre eux ont renvoyé leur affaire auprès de la Commission chargée de la protection des données d'Irlande, qui a ouvert une enquête judiciaire contre Google Irlande. Le Bureau du commissaire à l'information du Royaume-Uni est également actif dans ce domaine, et a publié un rapport intérimaire sur la publicité numérique en ligne et le RTB.

Pour de plus amples informations sur cette question, rendez-vous sur la page de campagne de Liberties.