La publicité comportementale : introspection

Via le Real-Time Bidding (enchères en temps réel), des informations intimes et très détaillées vous concernant peuvent se retrouver dans les banques de données d'entreprises dont vous n'avez jamais entendu parler. Et tout cela sans votre consentement.

Si vous pouviez ralentir le temps, je veux dire vraiment le ralentir, vous seriez capable de voir que les publicités présentes sur un grand nombre de site que vous visitez ne sont pas là à simplement attendre d'être vues. Pour que les annonceurs vous les "proposent", cela prend peu de temps mais cela prend bel et bien du temps. Ils vous les proposent à vous. À vous seul et pas à quelqu'un d'autre. Ils vous identifient, vous analysent puis de potentiels annonceurs décident de si oui ou non vous valez le coup, ils se livrent un peu bataille, et au final, le vainqueur gagne et prend l'opportunité d'attirer votre attention avec sa pub. Et voilà le travail ! Vous recevez à présent une publicité sur les meilleurs chaussures de sport rose pour surfaces mixtes pour les personnes à l'allure "neutre". Vous êtes heureux.euse. En plus de pouvoir lire l'article de la page que vous visitiez à cet effet, vous recevez des informations commerciales potentiellement utiles. Tout le monde est content. Vous n'êtes pas dérangé.e par des publicités qui ne vous intéressent pas et l'annonceur ne jette pas son argent par les fenêtres. Tout cela est bien efficace. Vive l'efficacité.

Malheureusement, la réalité est plus complexe que cela. Ce que je viens de décrire comme une bataille entre annonceurs pour remporter l'opportunité d'attirer votre attention avec une pub, on appelle cela le Real-Time Bidding ou RTB (enchères en temps réel). Avec le RTB, en quelques millisecondes, vos données personnelles sont transmises à centaines voire milliers d'entreprises. Ces données comprennent des informations sur votre géolocalisation exacte, sur ce que vous lisez ou regarder en ligne (votre historique de recherche), sur votre santé, sur votre orientation sexuelle ou encore sur vos codes d'identification unique avec lesquels les entreprises peuvent continuer de vous suivre sur le web. Autrement dit. via le Real-Time Bidding, des informations intimes et très détaillées vous concernant peuvent se retrouver dans les banques de données d'entreprises dont vous n'avez jamais entendu parler. Et tout cela sans votre consentement.

Personne ne sait vraiment ce que ces données personnelles deviennent, qui les utilisent, à quelles fins et comment. Vraisemblablement, les organisations qui établissent les normes du RTB ne veulent pas vous "vendre" comme une marchandise. Mais comme le souligne notre organisation partenaire dans cette campagne, Bits of Freedom, ils rendent cette commercialisation de nos données personnelles possible et ne font rien contre. Peut-être vous souvenez-vous de Facebook qui avait rendu la fuite de données personnelles possible et n'avait rien fait contre. À cette époque, cela avait abouti au scandale de Cambridge Analytica et à l'ascension au pouvoir d'hommes forts qui ne portent pas la démocratie très haut dans leur estime... Avec le RTB, des fait comme ceux-ci pourraient aussi bien se produire. Et d'ailleurs, ce n'est pas que votre démocratie qui est menacée par ce genre de pratique. Vous êtes menacé.e ! Aucune mesure n'est établie en vie de garantir un contrôle effectif sur vos données personnelles, qui continuent d'être partagées librement.

Certains d'entre vous sont peut-être en train de hausser les épaules, en grommelant que ça n'a pas aucune importance. Pourquoi vouloir cacher ce qu'on lit et ce qu'on est si on est un citoyen.n.e honnête et droit ? Vous pouvez avoir une multitude de raisons valables pour ça. Moi-même, je m'entends très bien avec mon boss et mes collègues, mais ce n'est pas pour autant que je veux qu'ils soient au courant de certains détails intimes de ma vie. Des informations qui pourraient facilement être déduites à partir de ce que je lis sur le net. Et je suis une chargée de plaidoyer relativement inintéressante qui vit dans un pays très démocratique. Des personnes vivant dans un contexte moins favorable pourraient avoir des raisons bien plus pressantes de garde pour elles-mêmes certaines facettes (totalement légales) de leur vie. Cela pourrait être lié à leurs chances d'avoir une assurance maladie correcte, à leurs chances d'obtenir un emploi ou un crédit bancaire.

Vous vous demandez peut-être pourquoi, si, à Liberties nous sommes aussi engagés dans la protection des données personnelles, nous utilisons quand même la publicité comportementale pour délivrer nos messages sur Facebook (la plateforme qui vous a sans doute conduit ici pour la plupart). Premièrement, nous n'utilisons pas le RTB. Ensuite, nous ne critiquons pas ceux qui utilisent le RTB pour vendre des produits. Nos critiques visent ceux qui établissent les normes et règles du secteur, et nous voulons que ces derniers soient en conformité avec la loi, ce qu'ils ne font pas pour le moment, autant que nous le sachions.

Ceux qui ont une conscience morale très forte pourraient dire que, bien que nous ne critiquions pas les entreprises et organisations qui utilisent le RTB pour vendre des produits ou idées, la conclusion naturelle de nos arguments est qu'ils sont en effet moralement corrompus, car les entreprises, en utilisant le RTB, entretiennent une pratique malhonnête du point de vue moral. Par conséquent, l'abstinence totale serait la seul moyen en vue de préserver sa dignité morale en tant qu'entreprise ou organisation (comme Liberties). Pas de RTB, pas de pub ciblée via Facebook, rien en clair.

Mais gardez à l'esprit que cela ne constitue pas un très bon argument moral. Le monde réel est très complexe. Parfois, les choses qui paraissent mauvaises à première vue sont, tout compte fait, les meilleures. Si vous représentez par exemple une entreprise qui vend des produits éco-responsables, par pitié, ne vous tirez pas une balle dans le pied et ne vous infligez pas un "désavantage concurrentiel" en n'utilisant pas la publicité comportementale ! Utilisez-la pour le moment. Mais ce faisant, battez-vous pour un monde où les entreprises n'ont pas besoin d'utiliser ce genre de méthode publicitaire pour rester compétitives et pour un monde où les données personnelles des individus sont protégées.

C'est exactement ce que nous allons faire.