Des manifestants condamnés à un an de prison pour avoir interrompu une messe en Espagne

La Cour Suprême d'Espagne a confirmé la peine d'emprisonnement de un an prononcée contre cinq jeunes qui ont interrompu une messe en février 2014 pour manifester contre la réforme espagnole de la loi sur le droit à l'avortement. Ils ont été reconnus coupables d'atteinte à liberté de religion. Selon la Cour, le but des accusés étaient clairement "d'empêcher la tenue d'un acte religieux", et leur liberté d'expression ne peut empiéter sur le droit des autres de participer librement à leurs cérémonies religieuses, lorsqu'elles sont menées dans les lieux de culte qui leur sont dédiés.