Pour la société civile en Hongrie - Pour les libertés civiles de nous tous

Les opérateurs des EEE et des programmes ONG norvégiens de toute l'Europe vous invitent à soutenir la société civile en Hongrie en se joignant à l'appel à la Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil de l'Europe.

En Hongrie Viktor Orban a déclaré son désir d'abandonner la démocratie libérale. Et ce n'est pas tout: son gouvernement prend des mesures de plus en plus sévères contre la société civile dans le pays - en particulier contre les ONG hongroises qui reçoivent les subventions norvégiennes et les distribuent dans le pays.

Deux organisations non gouvernementales indépendantes qui travaillent dans le domaine de la protection de l'environnement et des droits humains, Okotars et DemNet - opérateurs des subventions norvégiennes en Hongrie - ont été attaquées une fois de plus il y a quelques jours. Ces organisations ont été fouillées sans avoir été prévenues - et comme si ce n'était pas assez, les agents ont également fait irruption dans les maisons de leurs employés sans avertissement, ont fouillé leurs maisons et saisi les ordinateurs publics. La société civile en Hongrie a été choqué, notamment à la suite des remarques ouvertes faites par le Premier ministre Orban sur la façon dont il suivra l'exemple donné par la Fédération de Russie (les raids sur des maisons privées mentionnés dans l'article ont déjà été confirmés par des collègues hongrois).

L'opérateur du programme des subventions d'EEE pour les ONG en Lituanie, l'Institut de défense des droits de l'homme en collaboration avec les opérateurs des programmes des ONG d'autres pays de l'UE, lance un appel à la Commission européenne, au Parlement européen et au Commissaire pour les droits de l'homme du Conseil de l'Europe et recueille les signatures des ONG et des citoyens actifs dans leur pays d'origine.

Pourquoi faisons-nous cela? C'est parce que nous croyons que les mesures punitives sans fondement, contre des organisations non gouvernementales indépendantes qui travaillent dans le domaine des droits de l'homme ou soutiennent les droits de l'homme, violent les valeurs fondamentales de la démocratie. La persécution de la société civile viole les valeurs fondamentales et les principales dispositions juridiques de l'Union européenne.

Nous appelons toutes les organisations qui sont favorables à notre appel à signer l'appel à soutenir la société civile en Hongrie - et, en même temps, à soutenir les libertés civiles de tous et de chacun d'entre nous.

Signatures seront recueillies jusqu'au 19 septembre sur ce site où vous aurez également la possibilité de lire le texte de la lettre. 145 organisations civiles ont déjà exprimé leur soutien.

Plus d'informations sur les événements en Hongrie sont disponibles ici, ici et ici.