La société civile roumaine grandement menacée par deux projets de loi

Le gouvernement roumain désire faire taire les ONG qui travaillent à la défense de la démocratie et de l'état de droit, et contre la corruption. Ne laissez personne vous retirer vos droits, envoyez notre lettre dès maintenant!

La société civile roumaine grandement menacée par deux projets de loi

10%
103 signatures Recherché

Ne laissez personne vous retirer vos droits, envoyez notre lettre dès maintenant!

La situation en Roumanie

Pour faire simple, le gouvernement roumain veut réduire au silence les ONG qui défendent la démocratie et l'état de droit et luttent contre la corruption.

Les projets de loi qui menacent la société civile

Ce dernier a récemment soumis deux projets de loi extrêmement préoccupants. Le plus récent des deux obligerait les ONG à renseigner les noms et données personnelles de nouvelles personnes qu'elles assistent, dans un délai de 15 jours. L'autre texte les oblige à publier les noms de leurs donateurs et à publier un rapport financier complet de manière biannuelle. Les ONG seront tout bonnement submergées par la paperasse administrative. En cas de non respect de ces règles, elles risquent la fermeture. En outre, de nombreuses personnes ne vont plus oser demander de l'aide aux ONG ou leur faire des dons, par crainte des représailles.


Tout bénéfique pour le gouvernement

Plus de pouvoir et d'argent : voilà ce qu'il y a à la clef pour le gouvernement, qui souhaite se faire réélire, et qui aimerait dont faire taire toutes voix dissidentes.

Pourquoi ces mesures sont dangereuses

Tout d'abord, un pouvoir qui ne fait l'objet d'aucune supervision, ça n'a jamais rien de bon. Il est trop simple de commettre des abus. Ensuite, les lois au moyen desquelles les politiques veulent faire taire les opposants s'appliquent pour tout le monde. Les organisations qui sont totalement apolitiques, comme celles qui mettent en place des programmes de soutien scolaire pour les enfants, ou offrent des solutions d'hébergement pour les personnes sans-abri, ou mènent des activités auprès des personnes âgées, seront dépassées par une nouvelle charge bureaucratique qui portera préjudice à leur travail.

Ce que vous pouvez faire

Partagez notre vidéo sur les réseaux sociaux et faites connaître cette situation intolérable aux autres!

Soutenez notre ONG membre roumaine, APADOR-CH, afin qu'ils puissent lutter pour une démocratie plus forte en Roumanie!

Soutenez Liberties, pour que nous puissions lutter pour une Europe meilleure!

Écrivez à la Commission européenne et réclamez la mise en place d'un Fonds dédié aux ONG européennes. →

En quoi un Fonds européen peut aider à renforcer la démocratie dans les pays de l'UE

Ce fonds, intitulé Instrument des valeurs européennes, garantirait que les ONG de défense des droits qui se trouvent dans le viseur des gouvernements autoritaires survivent aux attaques de ces derniers. Ils pourraient demander des financements pour leurs activités de base, ce qui est crucial, les organisations étant critiques à l'égard des gouvernements n'ayant pas un accès adéquat aux subventions publiques de leur pays. Dans des pays plus démocratiques, où le gouvernement reconnaît l'importance des voix critiques, ces ONG y ont accès.

Pour lire en détail cette proposition d'Instrument de protection des valeurs européennes, cliquez ici.

Plus d'infos sur l'actualité en Roumanie et les évolutions de la situation

Vous pouvez consulter les deux projets de loi ici et ici (en roumain).

Vous voulez en savoir plus sur les récentes évolutions dans le reste de l'Europe?

Lisez notre court résumé sur les "mauvais élèves" de l'Europe ici.

Lisez notre article portant sur les récentes tentatives de pays européens visant à entraver la démocratie ici.