Un nouveau fonds européen destiné aux ONG qui défendent la démocratie : soutenez le projet en envoyant notre email!

Suite au large soutien du Parlement européen pour la création d'un nouveau fonds visant à renforcer les ONG de défense de la démocratie au sein de l'UE, nous avons désormais besoin de convaincre la Commission européenne de soutenir ce projet.

Un nouveau fonds européen destiné aux ONG qui défendent la démocratie : soutenez le projet en envoyant notre email!

90%
906 signatures Recherché

Envoyez un email à la Commission européenne pour les convaincre de la nécessité de créer un Fonds des valeurs européennes, destiné à aider les ONG qui oeuvrent à la défense de l'état de droit.

Partout en Europe, les populistes autoritaires gagnent du terrain. Il est de plus en plus habituel que les gouvernements réduisent au silence les voix critiques en s'en prenant aux tribunaux, en prenant le contrôle des médias publics ou en intimidant les organisations de la société civile. La Démocratie ne peut pas survivre sans des ONG fortes et en bonne santé qui promeuvent et défendent les droits, les libertés et l'état de droit. Ces ONG subissent de plus en plus la pression des gouvernements qui gèlent ou bloquent leur accès aux subventions, mènent de véritables campagnes de diffamation à leur encontre et les inondent littéralement d'obstacles bureaucratiques. La situation est particulièrement inquiétante en Italie, Roumanie, Hongrie, Pologne et Irlande.

Cliquez ici pour plus d'infos et pour voir nos vidéos

Vous devez accepter les cookies des tierces parties pour accéder à ce contenu

L'UE négocie actuellement son budget pour les sept prochaines années. Aussi est-il grand temps pour pour l'UE d'investir dans la protection de la démocratie au sein de l'Union. La Commission européenne est chargée de définir le budget, qui sera ensuite approuvé par les gouvernements européens et le Parlement européen. Liberties appelle la Commission à créer un nouveau fonds destiné à soutenir les ONG de promotion et défense de la démocratie au sein de l'UE : l'Instrument des valeurs européennes. Récemment, le Parlement européen a largement approuvé notre idée et a également appelé la CE à créer ce nouveau fonds.

Cliquez ici pour plus d'infos et pour voir nos vidéos

Vous devez accepter les cookies des tierces parties pour accéder à ce contenu

La Commission publiera son nouveau plan budgétaire dans les semaines qui viennent et a promis d'apporter son aide aux ONG de défense des droits, et ce à travers un "Programme pour la justice, les droits et les valeurs". Mais la CE a refusé de soutenir la proposition du Parlement de créer un fonds des valeurs européennes. Et il semble que la CE n'apportera que de légers changements aux règles déjà existantes, ce qui ne suffira pas à protéger la démocratie des attaques, toujours plus nombreuses. Vous avez jusqu'au 30 mai pour envoyer un message à la Commission et leur demander de créer l'Instrument des valeurs européennes afin de sauver la démocratie.

Envoyez notre email à la Commission européenne --->

Si vous vous êtes rendu sur notre site dernièrement, vous avez peut-être remarqué que nous avons changé la cible de notre campagne. Le précédent destinataire de nos emails était le Président du Conseil européen, Donald Tusk. Nous avons récemment été informés que la CE allait sans doute ignoré la proposition du Parlement européen de créer un Instrument des valeurs européennes. C'est pourquoi nous adressons à présent un email directement à la Commission européenne.

Cliquez ici pour vous abonner à notre newsletter

* Cette campagne a été mise à jour en vue de refléter les récentes évolutions de la situation. La précédente lettre de la campagne était adressée au Président du Conseil européen, Donald Tusk. Le processus législatif a progressé et la question est désormais abordée à la Commission européenne, après que le Parlement a approuvé la création de ce fonds destiné aux ONG. La nouvelle lettre de campagne est donc adressée au Vice-Président de la Commission européenne, Frans Timmermans, et au Commissaire en charge du budget, Günther Oettinger.